Article sur la carrière de la chanteuse France Gall, en honneur à son décès.
Actualité

Adieu Babou !

France Gall, de son vrai nom Isabelle Gall et de son surnom “Babou”, est née en automne 1947. Le 7 janvier, la France entière apprend son décès. La maladie, une récidive de son cancer du sein, a eu raison d’elle, à l’âge de 70 ans.

Un joli parcours musical, qui commence à l’adolescence grâce à son père et son frère, mais qui s’arrête brusquement pendant quelques années, jusqu’à sa rencontre avec Michel Berger

En couple avec le chanteur Claude François, qui va durer trois ans, France Gall, va connaître un grand succès dans les années yéyé.  Notamment avec le titre Sacré Charlemagne ou encore Poupée de Cire, poupée de son né de sa collaboration avec Serge Gainsbourg

Le titre Les sucettes, malgré son succès, l’a fait basculer dans les oubliettes. Bien qu’elle essaie de faire son retour dans la musique, France Gall reste avec cette image de chansons pernicieuses. Néanmoins, elle connaît un succès en Allemagne avec, entre autres les chansons Love, l’amour und liebe et Hippie, hippie, avant de revenir en France dans le début des années 70.

Alors qu’elle est en couple avec Julien Clerc, France Gall fait LA grande rencontre de sa carrière et de sa vie, en 1973. Michel Berger lui compose les chansons à succès que l’on connaît, tel que La déclaration d’amour, Si maman, si ou encore Il jouait du piano debout.

En 2012, elle a pour projet de créer une comédie musicale, en hommage à son défunt mari. Résiste, débute alors sur scène en 2015 pour une tournée d’un an.

Une descente, sentimentale, aux enfers…

France Gall et Michel Berger se marient en 1976. Ensemble, ils œuvrent dans des grandes actions humanitaires en Afrique, dans les années 1980, au côté du chanteur Daniel Balavoine, du journaliste Lionel Rotcage et de l’acteur Richard Berry. Ils y ouvrent, tous les cinq, une association nommée Action Écoles. Tombant amoureuse de l’Afrique, France Gall a même une maison secondaire sur l’Île de Ngor, au Sénégal.

En 1978, leur fille Pauline voit le jour, mais elle est atteinte de mucoviscidose. Ils savent que sa vie est comptée. Elle décède à l’âge de 19 ans. Leurs fils, Raphaël, né en 1981 va lui aussi, survivre au pire au côté de sa mère… Tant bien que mal, France Gall tente de survivre sans sa fille et son mari, décédé d’une crise cardiaque foudroyante, l’été 1992. Quelque temps après la mort de Michel Berger, France Gall a un cancer du sein.

Loin d’une vie médiatique, Babou comme aimait la surnommer sa famille, vivra de 1995 à aujourd’hui, avec le producteur Américain Bruck Dawit. Elle succombe à son dernier grand combat, le retour de son cancer du sein, qui lui fait perdre la vie le 7 janvier.

Vendredi 12 janvier, aura lieu les obsèques de cette chanteuse au destin marquant, avant de rejoindre son mari et sa fille pour l’éternité, au cimetière de Montmartre à Paris. Ses fans vont pouvoir lui rendre un dernier hommage, ce mercredi et jeudi au funérarium de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine.

Sources : Wikipédia, Le Figaro, Gala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :